PARADIS, LE
  
RegieAlain Chevalier
Darsteller-
ProduktionMichel Seydoux
Drehbuch-
GenreExpérimental
Jahr2014
LandFrance
Suisa-Nr.1010.752

Inhalt
Depuis l’enfance, j’ai eu la chance de traverser deux mini dépressions de bonheur et j’attends, tout à fait serein, la troisième. Ça me suffit pour croire en une certaine beauté de la vie et avoir le plaisir de tenter de la filmer sous toutes ses formes : arbres, animaux, dieux, humains… et cela à l’heure où l’amour est vif.

L’innocence, le cinéaste en a perdu une partie. C’est si délicat à repérer autour de soi, si difficile à ne pas perdre au tournage. Ma reconnaissance va à ceux que vous regarderez à l’écran.

Pour tenir tête au temps, j’ai une parade qui est de fouiller dans mon stock d’émotions et d’images anciennes. Non pour retrouver ce qui ne reviendra pas mais pour deviner dans l’hiver les signes du printemps. Cela permet de recommencer encore une journée d’un pas aisé.

Alain Cavalier
Presse
Sous le regard d’un autre, ce ne serait qu’illustrations anecdotiques, au mieux amusantes. Chez Cavalier, tout est chargé d’une émotion particulière.
Cahiers du Cinéma

"Le Paradis" porte à un degré inouï l'invention ludique et la force d'évocation du cinéma d'Alain Cavalier, inversement proportionnelles à l'extrême réduction de ses moyens.
Le Monde

Tendre, inquiet, souriant, Le Paradis d’Alain Cavalier aspire à un rapport doux à la vie.
Les Inrockuptibles

Alain Cavalier arpente sa maison et les alentours dans un splendide éloge du réel.
Libération

Une minicaméra numérique et, littéralement, des bouts de ficelle : tels sont les outils du cinéma d'Alain Cavalier (...). Mais jamais cette pauvreté de moyens revendiquée n'avait produit un film aussi généreux...
Télérama

Au bénéficie du sacerdoce maladif, mélancolique et excrémentiel du cinéaste orphelin, "Le paradis" fait jaillir une forme de sublime qui, paradoxalement, est aussi sa relative limite.
Chronic'art.com

Alain Cavalier revient avec un film très personnel, mêlant profondeur, grâce et humour.
Culturebox - France Télévisions

Que tout cela est étrange, en même temps qu’éloquent !
La Croix

"Le Paradis" s'invente à chaque seconde, parfois en mode "marabout-de-ficelle", associations d'idées, d'images, de mots, c'est perturbant et apaisant en même temps (...).
Le Nouvel Observateur

Improvisation libre sur l'enfance et les mythes, “Le Paradis” réussit à faire entrer la Bible et “L'Odyssée” dans une boîte d'allumettes. Rêveur et introspectif, ce film est aussi un tour de force artistique éblouissant.
Les Fiches du Cinéma
Une candeur désarmante et une grande leçon de simplicité.
L'Humanité

Fusion intime entre l'artiste, son médium et le réel.
Positif

Les images de Cavalier digressent et enchantent. On se perd, on s'y retrouve. C'est du bricolage modeste, de l'art brut, du cinéma singulier.
Première

Voir la critique sur le site de Studio Ciné Live.
Studio Ciné Live

Alain Cavalier (...) est aujourd’hui un poète octogénaire et plein de malice qui réenchante le monde en créant un univers à nul autre pareil, fait d’objets, d’anecdotes et de menus rituels. Son film est une récolte des petits bonheurs et au final un grand bonheur.
Sud Ouest

Itinéraire intime, épique et mystique vers la mort, ce Paradis est également une incantation aussi profonde que ludique sur les puissances du cinéma.
Transfuge

Cavalier filme des petits riens cumulés, mettant l'accent sur la simplicité du bonheur, le vrai, ce qui à première vue peut sembler fragile, mais, si le fil rouge est quelque peu distendu, le réalisateur, par petites touches dans cette narration éclatée, nous entraîne vers un certain goût de paradis.
aVoir-aLire.com

Pas évident de trouver sa place en tant que spectateur, d'autant que l'inspiration n'est pas toujours là. Mais quand elle l'est, quelle grâce !
TéléCinéObs

Adepte de poésie cosmogonique, Alain Cavalier part d'éléments prosaïques, simples, intimes, pour questionner l'immensité du monde (l'univers et l'inconnu à portée de main), contempler la nature à l'origine du merveilleux, recueillir une lumière afin de déchiffrer le code cosmique qu'elle porte.
TF1 News


Kinostart Deutschschweiz:
no rel

Disclaimer